La fille de ma voisine est insupportable

Bonjour à tous. Actuellement à bout, j’aimerai vous partager ce que je vis aujourd’hui pour me permettre un tout petit soulagement. En tout cas, c’est ce que j’espère en vous écrivant, car je ne peux rien faire à part cela. Voyez ceci comme une sorte de confession…

Petit résumé du problème

fille voisine

Depuis trois semaines maintenant, nous avons une nouvelle voisine de palier. Une jeune fille, mère célibataire, un peu désordonnée vit actuellement à quelque centimètre de chez moi. Elle a une fille de 5 ans à peu près qui commence sérieusement à me taper sur les nerfs (je suis méchante). Ce n’est pas que je n’aime pas les enfants, au contraire, habituellement, je les adore. J’ai même une petite nièce qui m’appelle tata et qui est en quelque sorte une de mes meilleures amies. En tout cas, sans vouloir me vanter, habituellement, les enfants m’adoptent facilement.

Première impression vraiment pas bonne

Ce n’est pas du tout le cas de la fille de ma nouvelle voisine. Je pense que le problème est dû à notre très mauvais premier contact. Déjà à leur arrivée, nous nous sommes rencontrés dans les escaliers. La petite fille, dont je ne connais même pas le nom jusqu’à présent, très impolie m’a crié dessus quand j’ai voulu lui dire bonjour. Après une brève explication avec sa jeune mère, la petite fille m’a vomi dessus… La galère quand ce matin là, j’avais justement un rendez-vous très important.

Bon cette fois, j’ai laissé couler. Je me suis dit que de toute manière, elles sont nouvelles, elles viennent sûrement de changer de vie, de subir un grand bouleversement de situation pour emménager seules de la sorte. J’ai essayé d’oublier. Mais actuellement, la petite fille, ne finit pas de me saouler (oui je suis méchante). Toutes les nuits, elle ne fait que crier, pleurer et parler aussi fort qu’elle le peut. Cela m’empêche de dormir et du coup, au travail, je suis peu fructueuse que d’habitude. Mon patron m’a même convoqué pour que je lui donne des explications.

Je suis restée sur le …

voisine

Pour essayer d’arranger les choses, je suis allée voir sa mère ce matin. J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai prié pour que je puisse garder mon sang froid à la rencontre de cette triste petite famille, mais que je ne supporte plus. Mais à mon grand étonnement, c’est la mère qui, après tout ce que j’endure, me parle sur un ton pas très catholique en me disant, sa fille a une maladie psychologique rare qui lui fait cet effet-là et que je n’ai pas trouvée sur le site spécialisés dans la santé des enfants Mpedia.fr.

Bref, elle est atteinte d’un genre de schizophrénie. C’est à dire, toujours d’un ton criarde, surexcité, peu chaleureux et surtout impolie. A ma grande surprise, je me suis excusée, je ne savais plus quoi faire, ni quoi penser. En fait, je ne faisais depuis toujours que regarder la situation à sens unique. Je prends maintenant conscience que d’autres personnes peuvent avoir beaucoup plus de problème grave que moi, et que ma situation n’est peut-être pas plus problématique que celle des autres.

Pour tout vous dire, je ne sais plus quoi faire en ce moment. Mes heures de sommeil ne vont pas être récupérées pour autant, mais là, il m‘est difficile de demander au propriétaire de les virer. Elles en ont sûrement assez de déménager. Pour l’instant, je prends donc sur moi.

This entry was posted in Penn is Penn. Bookmark the permalink.

One Response to La fille de ma voisine est insupportable

  1. Celine says:

    Ah, les voisins. Une grande histoire d’amour pour bon nombre de personnes.
    J’avoue que j’ai eu qqes soucis avant de finalement déménager.

Comments are closed.